Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 avril 2008 7 13 /04 /avril /2008 14:21

Lors de nos pérégrinations à PARIS, une personne rencontrée au magasin LE POILU nous a transmis gratuitement une copie d’un original du manuel « d’instruction pour les équipages de casemates isolées d’infanterie de région fortifiée du 30 juillet 1938 ». Que ces quelques lignes soient le témoignage de nos remerciements collectifs!

 

 

Voici donc ci-après le manuel retranscrit. Pour information les annotations du propriétaire d’origine sont mises en italiques et sont de couleur rouge.

 

FUSIL-MITRAILLEUR DE CLOCHE TYPE « A »

 



Casemate du GRAND LOT (en 2003)

 

CHAPITRE PREMIER.

 

GENERALITES

 

ARTICLE UNIQUE.

 

93 Le service du fusil-mitrailleur est assuré :

- par un tireur ;

- par un pourvoyeur qui se tient dans la chambre inférieur.

 

CHAPITRE II

 

ECOLE DU SERVANT

 

ARTICLE PREMIER

 

Fonction du tireur.

 

94 Mettre le fusil-mitrailleur sur la rotule.

-         ouvrir le volet de la rotule en rabattant la manette vers la gauche ;

-         enlever la glace, en la tirant vers le haut ;

-         dégager complètement le verrou ; à cet effet, saisir le crochet de verrou et presser sur la plaquette d’arrêtoir en tirant vers le bas ;

-         agrafer, s’il y a lieu, le collecteur d’étuis sur le flasque droit ;

-         ouvrir le déflecteur, en dégageant son verrou et en le rabattant vers la droite ;

-         engager le canon du fusil-mitrailleur dans le canal correspondant dans la rotule ; pousser sans brusquerie l’arme à fond vers l’avant ;

-         ramener le verrou de rotule à la position haute, en agissant sur le méplat inférieur du crochet, jusqu’à accrochage de l’arrêtoir ;

-         fermer le déflecteur en le ramenant vivement à la position haute ;

-         remettre la glace en place.

 

95 Séparer le fusil-mitrailleur de la rotule.

Exécuter dans l’ordre inverse les opérations du numéro précédent.

 

96 Mettre le fusil-mitrailleur en batterie.

-         libérer le créneau de son épiscope ;

-         dégager le fusil-mitrailleur du crochet-support, en saisissant l’arme par la poignée et par le prolongement postérieur de la rotule ;

-         engager la rotule dans le cadre, les tourillons face aux encastrements à sus-bandes ; pousser à fond vers l’avant ;

-         fermer les sus-bandes ;

-         raccorder le tuyau souple au collecteur d’étuis ; à cet effet ; saisir la bague reposant sur le plancher, remonter le tuyau souple, engager à fond la bague baïonnette sur l’embout, les ergots face aux échancrures ; faire tourner la bague dans le sens des aiguilles d’une montre en tirant légèrement vers le bas à la fin du mouvement.

 

97 Retirer le fusil-mitrailleur du créneau.

Exécuter dans l’ordre inverse les opérations prévues au numéro précédent.

 

98 Armer, approvisionner, pointer, tirer.

Le fusil-mitrailleur étant en batterie, le tireur :

-         relève l’épaulière ;

-         exécute une visée rapide et règle, s’il y a lieu, à l’aide du volant de commande, la hauteur du plancher de la cloche ;

-         ouvre le déflecteur du collecteur d’étuis ;

-         arme et approvisionne ;

-         referme le déflecteur ;

-         dispose la hausse et pointe.

Quand le pointage est assuré, le tireur agit sur la détente et conduit le tir, comme il est prescrit aux N° 149 et 150 de l’instruction sur la pratique du tir du 15 novembre 1930.

 

99 Interrompre le tir.

Mettre l’arme à la sûreté et remplacer la boîte-chargeur.

Si le tir s’arrête inopinément, armer et essayer de continuer le tir.

En cas d’impossibilité, réduire l’incident de tir.

 

100 Arrêter le tir.

Lorsque le tir est terminé, se conformer aux prescriptions du N°152 de l’instruction sur la pratique du tir, ensuite :

-         retirer le fusil-mitrailleur du créneau ;

-         passer l’inspection de l’arme ;

-         remettre l’épiscope en place dans le créneau.

 

Cloche type « A » et champ de rails anti-chars.

 

ARTICLE II

 

Fonction du pourvoyeur.

 

101 Garnir les boîtes-chargeurs.

Se conformer aux prescriptions du N° 163 de l’instruction sur la pratique du tir du 15 novembre 1930.

 

102 Ravitailler la cloche en boîtes-chargeurs.

Faire passer à l’aide du panier les boîtes-chargeurs regarnies au tireur qui renvoie les boîtes-chargeurs vides.

 

103 Actionner le ventilateur à main.

Mettre le ventilateur en action en agissant sur la manivelle à la vitesse de 80 tours-minute.

 

104 Evacuer les étuis.

Remplacer tous les 500 coups environ le panier à étuis de la caisse étanche par un panier vide.

A cet effet :

-         ouvrir la caisse étanche après avoir fermé le clapet ;

-         changer le panier ;

-         refermer la caisse étanche et ouvrir le clapet ;

-         verser les étuis dans les caisses à cartouches vides.

 

CHAPITRE III

 

MISE EN ŒUVRE DE L’ARME.

 

ARTICLE UNIQUE.

 

105 Lorsque le tir du fusil-mitrailleur est envisagé , le tireur le met en batterie dans le créneau convenable.

Il tire et conduit son tir, en se conformant aux prescriptions de l’école du servant.

 

106 Le pourvoyeur met le ventilateur à main en action dès l’ouverture du feu, et ne cesse qu’une minute après l’arrêt du tir.

Il regarnit les boîtes-chargeurs vides et recomplète l’approvisionnement du casier à boîtes-chargeurs de la cloche.

Il assure l’évacuation des étuis.

 

Fin de la première partie

Partager cet article

Repost 0
Published by fortifs.org - dans Billet ONPPM
commenter cet article

commentaires