Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 janvier 2009 1 12 /01 /janvier /2009 22:08

BILLET N° 02/2009







Plan avec les 12 maisons leurres

La ligne Maginot, « ouvrage défensif le plus formidable de tous les temps », disait-on à l’époque; malheureusement, l’histoire a voulu qu’il soit contourné. Un autre réseau souterrain, dévoilé récemment au public, construit en Allemagne, au sud-est de Berlin; n’a pas été contourné, mais c’est encore mieux ! les Soviétiques du 1er front ukrainien du maréchal Koniev lors de leur avance finale sur la capitale le 20 avril 1945, sont passés par-dessus et ne l’ont pas vu. Qu’est-ce qu’il y avait à Wünsdorf – Zossen  le long de la Reichstrasse 96, que certains appelaient der Weg zur Ewigkeit (le chemin de l’éternité) ?

 


Fausses maisons au sous-sol desquelles se trouvent les PC de commandement

 

Wünsdorf a toujours été une ville garnison, du temps du Kaiser déjà; puis durant la première guerre mondiale, elle a accueilli un important camp de prisonniers, des soldats français nord africains notamment. En 1936, on construit un village tout neuf pour les athlètes des jeux olympiques de Berlin. Ces constructions ont servi ensuite aux jeunes cadres du parti et à leurs familles, les bons aryens étaient aux petits soins dans cette belle contrée entourée de forêts.

 

 

Fausses maisons au sous-sol desquelles se trouvent les PC de commandement

 

C’est à cet endroit que l’on décide d’implanter la centrale de communication du commandement suprême de l’armée allemande, l’OKH, ce lieu prend le nom de Maybach. Des fausses maisons en béton, toits y compris sont implantés selon un schéma qui ressemble à un fer à cheval et reliées entres-elles par le sous sol, chaque maison représente un corps d’armée; De ces  sous-sols où sont agencées des salles de travail, les lignes câblées  relient les capitales des pays occupés; les postes de commandement en campagne sur les différents fronts sont ensuite reliés par les airs.

 



Sommet d'une de ces fausses maisons, le sol ayant été comblé

 

C’est à cet endroit que l’on décide d’implanter la centrale de communication du commandement suprême de l’armée allemande, l’OKH, ce lieu prend le nom de Maybach. Des fausses maisons en béton, toits y compris sont implantés selon un schéma qui ressemble à un fer à cheval et reliées entres-elles par le sous sol, chaque maison représente un corps d’armée; De ces  sous-sols où sont agencées des salles de travail, les lignes câblées  relient les capitales des pays occupés; les postes de commandement en campagne sur les différents fronts sont ensuite reliés par les airs.

 

Jours et nuits sans intermittence et de toutes les puissances, sont émis les dépêches de l’OKH. Huit officiers, dans l’entourage du général Fellgiebel, responsable de la centrale de cryptage,  ayant juré de faire tomber le régime, font diffuser par l’intermédiaire des techniciens radios  les messages codés à des destinataires qui sont pour eux que des correspondants. Les messages déviés portent l’indication au début de l’émission, RAHS suivi de Werther pour ce qui touche à la Wehrmacht et d’Olga pour ce qui est de la Luftwaffe.

 

Tour abri en forme d'obus pour familles des militaires résidant dans le complexe 

 

A suivre…….

 

J.-P. Soulier  - 2008

Partager cet article

Repost 0
Published by fortifs.org - dans Billet ONPPM
commenter cet article

commentaires