Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 février 2008 1 18 /02 /février /2008 10:33

undefined Billet n° 02/2008


Lors de nos pérégrinations à PARIS, une personne rencontrée au magasin LE POILU nous a transmis gratuitement une copie d’un original du manuel « d’instruction pour les équipages de casemates isolées d’infanterie de région fortifiée du 30 juillet 1938 ». Que ces quelques lignes soient le témoignage de nos remerciements collectifs!
 

Voici donc ci-après le manuel retranscrit. Pour information les annotations du propriétaire d’origine sont mises en italiques et sont de couleur rouge.

JUMELAGE DE MITRAILLEUSES SOUS CLOCHE

 cloche-copie-1.jpg

Casemate de MARCKOLSHEIM (musée)

CHAPITRE PREMIER.

GENERALITES

ARTICLE UNIQUE.

69 Le jumelage de mitrailleuses sous cloche est servi par une équipe comprenant :

a Dans la chambre de tir :

Un chef de jumelage (sous-officier ou caporal), qui remplit les fonctions de tireur ;
Un chargeur, qui, en raison de l’exiguïté de la cloche, peut être appelé à remplir, pour l’une ou l’autre des pièces, les fonctions de tireur.

b Dans la chambre inférieure :
Un premier pourvoyeur ;
Un pourvoyeur ;
Un armurier mécanicien.

CHAPITRE II

ECOLE DU SERVANT.

70 Le service du jumelage sous cloche est, dans l’ensemble, analogue à celui du jumelage sous casemate.
La disposition différente des installations entraîne toutefois, dans les fonctions des servants, des particularités dans les opérations suivantes :

71 A Fonctions du chargeur.
1) Evacuation des boîtes-chargeurs vides. Placer la boîte-chargeur vide sur le plateau du monte-charge ; lever le levier de commande de déverrouillage de l’écrou de monte-charge et pousser la boîte-chargeur pour faciliter sa descente.

72 2) Refroidissement de armes par immersion.
Avant de plonger une arme dans le bac de refroidissement, relever la tablette de boîte-chargeur qui se trouve du même côté.

73 3) Observation. Observer le tir du jumelage et surveiller le terrain par (mot barré le créneau) l’une des fentes de visée.

74 B Fonctions du premier pourvoyeur. Regarnir, à la table de chargement, les boîtes-chargeurs vides que le pourvoyeur lui fait passer, et les placer ensuite sur les tablettes de la table d’attente.

75 C Fonction du pourvoyeur. Manœuvrer le monte-charge. Placer une boîte-chargeur sur le plateau monte-charge ; tourner la manivelle en la poussant légèrement pour maintenir l’encliquetage, jusqu’à ce que le plateau ait atteint, en haut de la colonne, le dispositif de retenue.
Si la descente ne s’effectue pas d’elle-même, lorsqu’une boîte-chargeur vide est renvoyée par le chargeur, mettre la broche de la manivelle et tourner cette dernière, en sens inverse, pour actionner le monte-charge à la descente.

76 D Fonctions de l’armurier-mécanicien. Remédier, dans la chambre inférieure, aux incidents de tir que le personnel de la chambre de tir n’a pu réduire et qui ont nécessité l’enlèvement d’une arme de son support.
Ventiler la cuve étanche et évacuer les étuis.
Participer, dans la mesure du possible, au garnissage des boîtes-chargeurs.

CHAPITRE III

ECOLE DU JUMELAGE SOUS CLOCHE.

ARTICLE UNIQUE

77 L’école du jumelage de mitrailleuses sous cloche ne se différencie de l’école du jumelage de mitrailleuses sous casemate que par les points suivants :

78 Commandement. En ce qui concerne l’exécution du tir, le chef de jumelage remplit, à l’intérieur de la chambre de tir, les fonctions dévolues au chef de la chambre de tir sous casemate.
Le mécanicien assure le commandement de la chambre inférieure.

79 Mise en batterie. Au commandement :

En batterie,
Le chef de jumelage, aidé du chargeur ;
-débloque les écrous des brides, à l’aide de la clé spéciale, retire le volet d’embrasure et le suspend à son crochet ;
- fait tourner le volet d’articulation du jumelage, introduit celui-ci dans le créneau et fait bloquer les écrous par le chargeur ;
- place la crosse à plastron ;
- règle la hauteur du plancher mobile.

80 Le chargeur s’assure que le bac de refroidissement est rempli d’eau.
Le pourvoyeur contrôle le fonctionnement du monte-charge.
L’armurier-mécanicien vérifie le ventilateur et s’assure que la cuve est remplie à moitiè d’eau et contient un panier vide.

81 Préparation et exécution du tir. Le champ de tir vertical est variable suivant l’emplacement de tir.
Le champ de tir horizontal se divise en trois secteurs sensiblement égaux (16 grades) :
-le secteur central, qui permet d’utiliser alternativement les deux armes ;
- les deux secteurs extrêmes, dans lesquels l’orientation du jumelage rend impossible le chargement de l’une des pièces.

JUMELAGE DE FUSILS-MITRAILLEURS

(Les jumelages de fusils-mitrailleurs sont en service, soit exceptionnellement dans certaines casemates comme armement normal, soit comme matériel de secours en remplacement de jumelages de mitrailleuses momentanément indisponibles)

CHAPITRE PREMIER.

ECOLE DU SERVANT.

ARTICLE UNIQUE.

82 Le service du jumelage de fusils-mitrailleurs est analogue à celui du jumelage de mitrailleuses.
Les indications données à l’école du servant du jumelage de mitrailleuses sous casemate sont applicables au jumelage de fusils-mitrailleurs compte tenu des modifications suivantes :

A Fonctions du tireur.

83 Mettre en place la lunette. S’assurer que les vis gauche et supérieure sont légèrement dévissées. Ne pas toucher aux vis droite et inférieure qui assurent le réglage.
Introduire la lunette dans ses deux colliers-supports, la faire tourner autour de son axe de façon à amener à la partie supérieure l’évidemment de la rotule et à placer les encoches de la bague postérieure en regard des vis de réglage (dans la position normale l’évidemment de la rotule se trouve en dessus).

84 Enlever la lunette. Desserrer les écrous de blocage des vis gauche et supérieure du collier-support postérieur de lunette.
Dévisser de quelques tours ces mêmes vis pour dégager la lunette.
Retirer la lunette.
85 le niveau se place directement sur la lunette de pointage entre la bonnette et le collier postérieur.

86 Au cours du tir, le jumelage de fusils-mitrailleurs est maintenu en position par la pression d’une épaule sur la crosse de l’arme en action.
On utilise alternativement les deux armes dont le refroidissement est obligatoire :
- en débit accéléré après le tir ininterrompu de 8 boîtes-chargeurs ;
- en débit normal, après un tir de 10 minutes.

B Fonctions du chargeur.

87 1° Mettre le fusil-mitrailleur sur l’affût.
a Fusil-mitrailleur de droite.
S’assurer que la rallonge du levier d’armement est en place. Ouvrir le couvercle (cette opération est indispensable pour la mise en place de l’arme) et le déflecteur.
Retirer l’axe de mise en place de la chape supérieure.
Engager à fond le fusil-mitrailleur dans le capot et le tenon du collier dans la chape supérieure.
Remettre l’axe de mise en place.
Fermer le déflecteur.

88 b Fusil-mitrailleur de gauche.
Opérer comme pour le fusil-mitrailleur de droite sans toucher au déflecteur.

89 2° Séparer le fusil-mitrailleur de l’affût.
a Fusil-mitrailleur de droite.
Ouvrir le déflecteur.
Retirer l’axe de mise en place de la chape supérieure.
Retirer le fusil-mitrailleur.
Remettre l’axe de mise en place sur la chape. Fermer le déflecteur.

90 b Fusil-mitrailleur de gauche.
Opérer comme pour le fusil-mitrailleur de droite sans toucher au déflecteur.

CHAPITRE II

ECOLE DU JUMELAGE.

ARTICLE PREMIER.

GENERALITES

91 Les servants se conforment aux prescriptions de l’école du jumelage de mitrailleuses sous casemate (N° 50 à 62), compte tenu des différences existant entre cet armement et la jumelage de fusils-mitrailleurs.

ARTICLE II.

REGLAGE

92 Les prescriptions concernant le réglage du jumelage de mitrailleuses (N° 63 à 68), s’appliquent au jumelage de fusils-mitrailleurs, compte tenu de l’organisation différente du dispositif d’orientation des armes et des colliers-supports postérieurs.
Ligne barrée. La cible prévue au N° 65 est modifiée conformément aux indications du schéma ci-dessous.

 cible.jpg

coupe2-copie-1.jpg

 

A suivre….


Photos, collection J.M. GRATIANNE

Repost 0
Published by fortifs.org - dans Billet ONPPM
commenter cet article
18 février 2008 1 18 /02 /février /2008 10:04

arton510.jpgBillet n° 03/2008


Pour répondre positivement à plusieurs demandes, nous reprenons dans notre billet des anciens articles phares de notre magazine papier. Espérant avoir répondu à l’attente d’une frange importante de nos lecteurs nous nous excusons pourtant par avance auprès de nos premiers lecteurs qui auront quand même la joie d’avoir enfin les photos en couleur et non en noir et blanc de type photocopie. Aujourd’hui le N°1 de ON NE PASSE PAS MAGAZINE, l’article de Mr DELEFOSSE sur le 50 KWK édité au mois de août 1992.

 Arme standard du « Mur de l’Atlantique », elle est cependant le fruit d’une adaptation et étudiée spécifiquement comme telle. C’est pour cette raison qu’il convient d’en rappeler un minimum les antécédents.

C’est en 1935, sous l’impulsion de « RHEINMETALL » que débutèrent les études préliminaires destinées à doter la WEHRMACHT d’un antichars de 5,0 cm pour remplacer l’ancien standard de 3,7 cm.
Après la courte et nécessaire étape du Pak 37 fut élaboré le 5,0 cm Pak 38 arrivé trop tard pour participer à la campagne de France mais déjà produit à 1047 exemplaires pour celle de RUSSIE (juin 1941).
Au total, 9568 de ces pièces sur affût de campagne furent construites pour suivre la WEHRMACHT sur tous les fronts. Certaines d’entre elles furent intégrées au Mur de l’Atlantique mais sous une forme qui n’est pas aujourd’hui notre propos.
C’est un développement similaire que suivit le 5,0 cm K.W.K (KAMPF WAGEN KANONE) destiné, lui, à équiper le char moyen du moment, le Pzkw III. Ce dernier vit le jour en 1935 et fut par conséquent armé du canon standard de l’époque, le 3,7 cm. Il fallut attendre 1939 pour que soit adopté le principe de canon de 5,0 cm K.WK L/42 offrant une vitesse initiale de 450 à 685 m/s selon les obus utilisés. Il équipe les chars Pzkw III désignés sous la version F (AUSFUHRUNG F), mais lui aussi, mais lui aussi, après la campagne de France, avec un total de 1924 exemplaires. Dès 1941, à partir de la version J, et comme le réclamait le Général HEINZ GUDERIAN fut décidé la mise en service du 5,0 cm K.W.K 39 L/60 dont la différence essentielle résidait dans la plus grande longueur du tube. Il en découlait un plus grand pouvoir de pénétration des blindages ennemis. De ce plus performant canon furent au total équipés 1969 Pz III.


Rappelons donc les principales caractéristiques comparées de ces deux versions :

tab.jpg


Plus directement ces deux versions concernent le Mur de l’Atlantique dans la mesure ou elles virent surmonter, sous forme de tourelle, bon nombre de « PANZERSTELLUNG ».
D’autre part, le remplacement progressif des L/42 par des L/60, mais aussi de ces derniers par le nouveau canon 7,5 L/48 (à partir de 1943), ou même la conversion en chars lance flammes, va dégager un certain nombre de pièces, qui, selon les désirs même d’HITLER et SPEER devront être réutilisées. Une note du 20 juin 1942 prévoyait déjà le versement de 500 pièces disponibles vers l’ouest, ainsi que 600 Pak. Une seconde note du 27 juin 1942 complétée par une autre du 7 août 1942 fixait à 1800 le nombre de 5,0 K.W.K à mettre sur le front Ouest dont 1/3 en Norvège  et 2/3 à la disposition de l’O.B WEST, avant novembre 1942. Pour l’essentiel ces pièces provenaient de la reconversion de 2480 Pzkw III et devait par conséquent faire l’objet, selon le plan Franz III, d’une adaptation sur affût socle.

 5cm_kampfwagenkanone-copie-1.jpg
5,O CM KAMPFWAGENKANONE IN BEHELFSSOCKELLAFETTE
Plan 1

Le 5,0 cm K.W.K in BEHELFSSOCKELLAFETTE (5,0 cm K.W.K in BhSKL)
C’est précisément le fruit de cette adaptation et il est défini comme une pièce pouvant combattre des objectifs terrestres ou marins. Nous centrerons notre étude, pour simplifier, sur le L/42, premier dans l’ordre d’entrée en scène. En ce qui concerne l’arme par elle-même, ses caractéristiques essentielles reprennent celles définies par la note officielle D 396 émise le 25 juillet 1940 (plan 1).

Calibre : 5O mm
Longueur totale du tube : 42 calibres, soit 2100 mm
Longueur de la partie rayée 32,5 calibres 1625 mm
Nombre de rayures 16
Profondeur des rayures 0,7 mm
Pas des rayures 4°
Longueur totale de la chambre 300 mm
Obus utilisés :
Sprenggranate 38 1,82 kg  450 m/s
Panzergranate 39 2,O6 kg  685 m/s

La culasse est de type à verrou vertical. Le frein de recul hydraulique est dans un tube placé coté droit de la pièce. Le récupérateur hydropneumatique se trouve, lui, dans un tube coté gauche. Un mano-contact ne rétablit l’autorisation de tir, visualisable au moyen d’une lampe, que lorsque la pression intérieure du frein de recul est revenue à la normale. De même, la sécurité et la mise de feu sont à commande électrique. Enfin, l’éjection des douilles est réalisée en fin de recul, ce qui confère à cette arme un caractère semi-automatique. Citons également la présence d’un arceau destiné à protégé le personnel des effets du recul et d’un sac de toile pour recevoir les douilles vides.
Les caractéristiques liées à la conversion sur l’affût socle sont, quant à elles, définies dans la note D 186 du 5 septembre 1942. Le réglage en azimut restant à 360°, elle confirme le passage de l’angle de site initial entre –10 et + 20° à celui compris entre –9° et + 43°. Cet angle étant cependant directement lié à la conception de l'affût, certains documents, tels celui du 3 novembre 1942 qui fixe l’emploi des premiers ouvrages de l’Atlantikwall, fait mention de 45°. La répercussion la plus directe se fit sur les organes de pointage. Il est fort probable que les premiers 5,0 cm K.W.K in BhSKL reçurent le viseur 1 X 11° de l’ancien Pak 37, cependant, le remplacement fut très vite assuré par le viseur Zielfernrohr 3 X 8° conservé ensuite sur tous les modèles. Il est à noter qu’en cas de problème, ce viseur pouvait être remplacé par un autre, dit de secours, fonctionnant sur le principe du « Kimme und Korn » qui est aux armes allemandes ce que l’œilleton est au fusil français.

PEGASSUS BRIDGE – 5,0 CM L/60
Photo A

pegasus.jpg 

 Photo B
 pegasus_2.jpg

Photo C
 


Il s’agit ni plus ni moins d’établir une ligne de mire en alignant sur la cible, un guidon en « V » (Kimme) et un repère grain de blé (Korn). L’interchangeabilité de ces deux viseurs n’affecte en rien le reste du fonctionnement.

L’arme en défense de cote pouvant être amenée à effectuer des tirs indirects a été munie d’un tambour gradué placé sur le coté droit de l’affût, et asservie au réglage en site. Les graduations noires exprimées en hectomètres :
2, 4, 6, 8, 10, 12, 14 et 16 correspondent au tir de Panzergranate entre 200 et 1600 m. Les graduations rouges exprimées en hectomètres :
2, 3, 4, 5… jusqu’à 21 correspondant au tir de Sprenggranate entre 200 et 2100 m et on bien évidemment vocation au combat anti personnel. Dans ce cas était utilisé un épiscope placé sur une extension au dessus du coté droit de l’affût.


L’élément le plus original est justement cet affût que l’on peut qualifier de simple mais rationnel. Il s’agit d’un ensemble de tôles mécano-soudées autour d’un fourreau central. Le tout est raidi par des fers profilés et des tôles soudées à l’équerre. Au sommet des deux montants se trouvent fixés les tourillons qui assurent la liaison avec l’ensemble pièce décrit précédemment. Le montant droit supporte d’autre part :
- Le siège et le repose pieds pointeur
- Les organes de pointage
- La lampe d’autorisation de feu
- Le tambour de réglage en site pour tir indirect
- L’extension support d’épiscope


Sur l’avant est fixé un bouclier semi-enveloppant en trois panneaux composés de deux feuilles de blindage entretoisées et rivetées pour protéger le personnel contre les éclats. Le panneau de droite est percé d’une fenêtre pour le passage du viseur mais elle est obturable par un petit volet blindé.
Tout cet ensemble tourne, par l’intermédiaire du fourreau central, autour d’un fut vertical solidaire d’une plaque de base ancrée et dégauchie sur le béton grâce à 8 goujons de scellement M 25 inscrits sur un diamètre de 70 cm. La plaque de base est ceinturée par une chaîne attaquée par un pignon avec réducteur directement commandé par une manivelle placée sous le contrôle du pointeur. Nous serons complets en disant qu’un tel ensemble affût/canon atteignait un poids de 1530 kg et que la ligne de tir se trouvait à 1250 mm au-dessus du béton.


Ceci nous amène directement aux ouvrages destinés à recevoir le 5,0 cm K.W.K Ils sont rappelons le, pour l’essentiel, de la première génération des constructions du Mur de l’Atlantique, décidée à l’automne 1942.


Le plus courant est évidemment une cuve octogonale comportant deux couloirs d’accès formant entre eux un angle de 90°. Nous avons reproduit à l’intention des puristes et maquettistes un plan coté de cet ouvrage (plan N° 2).

 

RINGSTAND FUR 5,0 CM KWKW L/42
REGELBAU 65a alt
(plan 2)

 RINGSTAND-1.jpg
RINGSTAND-2-copie-1.jpg
RINGSTAND-3-copie-3.jpg



A suivre….
Yannick DELEFOSSE
Bibliographie :
WAFFEN REVUE
BILDERMAPPE EINGEFUHRTE WAFFEN UND GERATE
GERMAN TANKS OF W.W.II SENGER UND ETTERLIN

 

Repost 0
Published by fortifs.org - dans Billet ONPPM
commenter cet article
15 février 2008 5 15 /02 /février /2008 17:38
carte_realisations_1832-copie-1.jpg

Ouvrages construits

-Ouvrage de la Briche

-Double-Couronne du Nord

-Lunette de Stains

-Front de la Maison-Royale

-Lunette de Saint-Denis

-Ouvrage à cornes d'Aubervilliers

-Lunette de la Villette

-Ouvrage de la villette

-Batterie de la ferme du Rouvray

-Ouvrage de Drancy

-Ouvrage de Pantin

-Courtine de Pantin

-Fort de Romainville

-Redoute de Noisy-le-Sec

-Fort de Noisy-le-Sec

-Redoute de Montreuil

-Fortin de la Boissière

-Fort de Rosny-sou-Bois

-Fortin de Fontenay-sous-Bois

-Fort de Nogent-sur-Marne
Repost 0
Published by fortifs.org
commenter cet article
15 février 2008 5 15 /02 /février /2008 16:07

undefinedListe des ouvrages allemands répertoriés par la Sous Commission de Classement des Ouvrages militaires de l'Interieur Construit pendant les Hostilités (S.C.O.I.H.). Cette liste n'est pas exaustive car de nombreux ouvrages ont été supprimés à la libération sans en référer aux autorités militaires, d'autres qui interessaient la défense nationale ne sont pas signalés dans le classement (Carrières de Taverny et de Carrière-sur-Seine).
Ces blockhaus sont en grande majorité détruits ou sur les terrains privés ou militaires dont d'accès est règlementé

 







Paris 1er arrondissement 

- 1 sortie d'abri Hôtel Régina, 2 place des Pyramides
- 1 cloche abri Hôtel Talleyrand, 2 rue Saint-Florentin
 
Paris 4eme arrondissement
- Abri, 42 rue des archives
      
Paris 5eme arrondissement
- Grand abri souterrain, 19 pièces, 4 rue des Feuillantines
- 1 blockhaus, Hôtel Devillas, 4 bd Saint Marcel
- Plate forme de DCA, 70 rue Saint-Jacques
- Plate forme de DCA, 91 boulevard Saint-Michel
 
Paris 6eme arrondissement
- Abri 333 m2, Jardin du Luxembourg

senat.jpg
- Plate forme de DCA, 29 rue Cassette
- Plate forme de DCA, 74 rue Madame 

Paris 7eme arrondissement
     
- 1 blockhaus FM, 40m2, 35 quai d'Orsay
- Plate forme de DCA, 4 rue Flabert   

Paris 8eme arrondissement
- 1 blockhaus, 24 rue de Miromesnil
- 1 blockhaus, 3 rue de la Boétie
- 1 abri 2 étages, 280m2, 18 avenue Montaigne
- 1 blockhaus, 20 rue J. Goujon
- 1 blockhaus, 1 rue Chambiges
- Couloir d'accès du métro au cinéma Marigan (27m2), 33 avenue des champs Elysées
 
Paris 12eme arrondissement
- Abri 165 m2, Gare de Lyon, Cours de Châlon 

Paris 14eme arrondissement 
- 1 cloche béton, Square Denfert Rochereau
- 1 blockhaus, Rue Didot
- 1 cloche béton,27 rue du Docteur Lannelongue
- 1 cloche béton, 144 rue de la Tombe Issoire
- Plate forme de DCA, 108 avenue d'Orléans
- Plate forme de DCA, 95 Boulevard Jourdan
- Plate forme de DCA, 1 et 2 rue Monticelli
      
Paris 15eme arrondissement
- Block FM 4 m2, 220 rue Lecourbe
- Tourelle sur immeuble 3 m2, 242 rue Lecourbe
- 1 blockhaus, Parc des Expositions
- 1 blockhaus, 3 Boulevard Victor
- Trous pour pose de rails anti-chars, 3 à 22 et 28 bd Victor
- Plate forme de DCA, 19 rue Alleray

      
Paris 16eme arrondissement  

117-1778_IMG.jpg
- Abri 220m2, Face 43 avenue du Maréchal Fayolle

117-1779_IMG.jpg
- Abri 240m2, Face 43 avenue du Maréchal Fayolle

118-1825_IMG.jpg

- 5 blockhaus et 3 guerites, Face 43 avenue du Maréchal Fayolle

118-1828_IMG.jpg

- Garage, Entre les avenues de Pologne et Chantemesse
- 2 blockhaus FM, Porte de la Muette
- 2 blockhaus, Angle avenue Henri Martin
117-1776_IMG.jpg

- Abri, Face au 3 avenue du Maréchal Maunoury
- 1 blockhaus, Avenue Foch angle Bd Amiral Bruix
- 2 blockhaus FM, Rond point Bugeaud, 3 rue Spontini
- 1 blockhaus FM, Rue Spontini angle Benouville
- 1 abri 420m2, 18 boulevard Suchet
- 1 abri, 6 étages, 11 avenue Kléber
- Abri 646m2, 27 bis et 29 rue La Pérouse
- 1 blockhaus, 28 rue E. Meunier
      
Bretigny-sur-Orge
- 1 blockhaus, rue Saint-Pierre
- 1 abri pour central téléphonique, rue Saint-Pierre accès RN 19
      
Antony
- 1 blockhaus, 45 avenue Aristide Briand
- 1 abri, Avenue du général Leclerc, pont d'Antony
      
Jouy-en-Josas
- 3 blockhaus, Bois de l'Homme Mort

IMG_1935.jpg

IMG_1938.jpg

- 1 abri 470m2, Parc Le Moncel, central téléphonique et PC Luftwaffe chasse front occidental, accès école du Moncel, rue de la manufasture des toiles de Jouy
      
Ville d'Avray
- 4 blockhaus, Château de Marne
 
Saint-Cloud
- 1 blockhaus 22m2, rue Villarmain, 7 rue du Mont-valérien
- 1 blockhaus type tobrouck, 5 rue du Mont-Valérien
- 1 blockhaus, Rue Buzenval et rue Armengaud
- 1 blockhaus 22m2, 3 rue Gounod et Pozzo di Borge
- 1 blockhaus, sortie du tunnel, lycée des jeunes filles
- 1 blockhaus, talus de la voie férée

118-1833_IMG.jpg

- 1 blockhaus type tobrouck, 30 parc de Montretout

118-1830_IMG.jpg

- 1 blockhaus 3 créneaux 10m2, 24 parc de Montretout 

Vaucresson
- 3 blockhaus hexagonaux, rue Victor Foucher, défense d'un poste radar
- 2 blockhaus 10m2, Etablissements Debat
- 2 blockhaus 10m2, Sente de l'Abbé Suger
- 1 blockhaus 10m2, Avenue du Clos Toutain
- 1 blockhaus, Domaine des Eaux et Forêts, bois de la Malmaison  

Louveciennes
- 1 blockhaus, 184 Cœur volant
- 1 blockhaus, chemin des Arcades
- 2 blockhaus, mur du Pressoir
- 1 blockhaus, rue de l'Etage
- 2 blockhaus, 3 Grande rue

      
Gennevilliers
- 1 blockhaus, ligne Paris-Ermont km 10,340
- 1 blockhaus, ligne Paris-Ermont km 10,600
- 1 blockhaus, ligne Paris-Ermont km 9,9000
- 1 abri 10m2, gare de Gennevilliers
pi-park.jpg
- 3 blockhaus, Pi Park
- 5 blockhaus, 2 abris 100m2, Chemin des Petits-Marais
- 3 blockhaus, 1 abri 400m2, Camp 508 B
- 4 blockhaus, route du port
- 2 blockhaus, 2 abris de 500 et 20m2, Route du port, camp 508 A
- 1 blockhaus, route du Port angle vieux chemin d'argenteuil
- 1 abri 200m2, 1 Bd Stalingrad
- 1 abri 200m2, 14 Bd Louis Seguin

 
Villeneuve-la-Garenne
- 2 blockhaus, block DCA Vieux chemin de Saint-Denis 
      
Aubervilliers
- 1 blockhaus, Magasins Généraux
- 1 blockhaus, 70 rue de la Haie Coq
- 1 blockhaus, rue des Cardinaux angle rue des fillettes
- 1 blockhaus, Aéroport du Bourget bordure de la Marde
- 1 blockhaus, avenue Victor Hugo
 
Gentilly 
- 1 abri pyramidal, diamètre 3,7m, surface 10 m2, aqueduc de la Vanne angle 1 rue Foubert.
 
Saint-Denis     
- 1 blockhaus 3 créneaux 11m2, 50 avenue du Prédident Wilson
- 8 blockhaus, route de Pierrefitte
- 2 blockhaus, rue Gaston Courdan
- 1 blockhaus, ligne Paris-Chantilly
- 2 blockhaus, près de la cabine des aiguilleurs
- 16 cloches abri, Gare
- 8 blockhaus, Fort de la Briche
      
Pantin
- 1 blockhaus, avenue Edouard Vaillant
- 1 blockhaus 3 créneaux, Dépot SRTP 168 avenue Jean Jaurès
- 30 guerites en béton et 59 en acier, 146 rue de Paris 
  
Romainville
- 9 blockhaus, Fort de Noisy
      
Neuilly-sur-Seine
- Abri 24m2, ile de la Jatte, 4 bd du Parc
- 1 blockhaus, place Cavé
      
Nogent-sur-Marne
- 1 blockhaus, rue alfred Crévier
      
Noisy-le-Sec
- 2 cloches, Av de Rosny, près du passage à niveau
- 1 blockhaus, entrée dépôt machine
      
Villetaneuse
Dépôt SNCF de Joncherolles
- 2 tourelles circulaires, 2,8m de diamètre,
- 6 embrasures de tir,
- 4 cloches abri,
 
Saint-Germain-en-Laye

118-1844_IMG.jpg

- 1 blockhaus de forme Hexagonale, 10,5m2, 13 rue des Monts Grevets
http://perso.wanadoo.fr/memoire78/pages/sgl.html
- 1 blockhaus 6 créneaux, rue des Monts Grevets
- 1 blockhaus 3 créneaux, 4 Rue Félicien David 
- 1 abri passif 96m2, 12 rue Félicien David 
- 1 blockhaus  Place M. Berteaux, angle rue Thiers
118-1842_IMG.jpg

- 1 abri passif et bloc FM, 3 créneaux, Quartier Gramont
- 1 abri passif et bloc FM, 2 créneaux, Pavillon Henri IV 
- 1 abri passif 58m2, Lycée Claude Debussy, 7 rue de la Rochejacquelain
- 1 abri passif de 135m2, cité Médicis
- 1 abri passif de 135m2, parc du Château
- 1 blockhaus 39m2, 18 rue Thiers
- 1 abri passif de 272m2, 1 rue Salomon Reinach
- 3 abris passifs de 155 et 58m2, 4 avenue Gambetta, accès 5 rue Salomon Reinach
- 1 abri passif de 56m2, 25 rue Alexandre Dumas Lycée de jeunes filles
- 1 abri passif de 167m2, 25 rue Alexandre Dumas Lycée de jeunes filles
- 1 abri passif de 9m2, 25 rue Alexandre Dumas Lycée de jeunes filles
- 1 abri passif de 147m2, 25 rue Alexandre Dumas Lycée de jeunes filles
- 1 abri passif de 147m2, 30 rue Alexandre Dumas
- Abri de Von Runstedt, 20, 22 Bd Victor Hugo http://perso.wanadoo.fr/memoire78/pages/sgl.html
- P.C. de Von Runstedt, Lycée Victor Hugo http://perso.wanadoo.fr/memoire78/pages/sgl.html
- 3 abris 100, 144 et 156m2, angle rue Diderot et rue Victor Hugo
- 1 blockhaus, abri pour voitures  Rue du Maréchal Foch, école de théologie protestante
      
Le Pecq
- 2 blockhaus, Quai Sully
- 1 blockhaus, Quai Sully
      
La Celle Saint-Cloud
- Blockhaus mitrailleuse et canon de 47mm, Les Sablons
- 5 blockhaus, CD 173
      
Bougival
- 10 blockhaus type Tobrouck 13m2, Château de la Jonchère 
      
Rueil-Malmaison
- 5 blockhaus, Hameau Jonchère
- 5 blockhaus, Domaine Vert bois
- 5 blockhaus, Chemin de Gallicourt
- 1 blockhaus, avenue Joséphine
- 1 blockhaus, Jonchère, propriété Vannier
- 1 blockhaus, chemin des Vignes
- 1 blockhaus, avenue Sainte-Claire
- 1 blockhaus, Chapelle Jonchère
- 4 blockhaus, propiété du comte de Rivaud
- 1 blockhaus, chemin de Fouilleuse
- 1 blockhaus, angle chemin de Fouilleuse et Montbrison
- 1 blockhaus, rue du Lt colonel de Montbrison

         
Marne la Coquette
- 1 blockhaus octogonal à 5 créneaux, chemin des Bœufs
      
Boulogne-Billancourt
- Blockhaus, Ile Saint-Germain
- 1 abri, 24 quai du 4 septembre
      
Carrières-sur-Seine
- Carrières aménagées pour recevoir des torpilles (aujourd'hui poste de télécommunications de la Marine Nationale)

Fourqueux
- 1 abri 58,5m2, 33 rue Neauphle
- 1 blockhaus 3 créneaux, 11 rue Carnot
      
Maisons-Lafitte

avenue-de-la-Moskowa.jpg

- Abri passif 145m2, 6 pièces, avenue de la Moscova
- Abri passif 335m2, 5 pièces, avenue de Suffren

avenue-Desaix.jpg
- Abri passif 220m2, 6 pièces, 7 rue Desaix

avenue-Rousseau.jpg

- Abri passif 395m2, avenue Jean-Jacques Rousseau

avenue-Manuel.jpg

- Abri passif 221m2, avenue Namuel


Gouvieux

bunker005.jpg

bunker_003.jpg

- [Poste de commandement de la luftwaffe 509 m2, Domaine des Fontaines

      
Versailles
- 14 blockhaus, Camp de Satory
- 1 blockhaus, place Hoche
- 1 blockhaus, rue Carnot
- 1 blockhaus, Bd de la Reine angle rue des résevoirs
- 1 blockhaus, rue de la Paroisse, caserne de la Reine
- 1 blockhaus, rue Hardy angle rue du Maréchal Joffre
 
Saint-Cyr-l'Ecole
- 1 blockhaus, avenue Pierre Curie
- 2 blockhaus, carrefour de la République
- 1 blockhaus, route de St-Cyr à Versailles, Station magasin
- 1 blockhaus, route de St-Cyr à Versailles, stand Mortemont
- 1 blockhaus, route de St-Cyr à Versailles, stand de tir de France
- 4 blockhaus,pourtout de l'école militaire
      
Garches
- 2 Abri 300m2, Hôpital Poincarré
      
Clichy-sous-Bois
- 3 blockhaus type Tobrouck 17 et 8m2  La Fosse Maussain, accès 102 allée P. Dupont
      
Neuilly-sur-Marne
- 1 cloche, viaduc de la Marne 
      
Villepinte
1 blockhaus, Hôpital intercommunal 
      
Villecresnes
- 5 blockhaus et 1 abri français 1914, Hameau de Cerçay station radio Radio-France
      
Arceuil
- 1 blockhaus, La Vache Noire
- 1 blockhaus, 3 avenue A. Briand 
      
Kremelin-Bicêtre
blockallbicetre.jpg

- 5 blockhaus, abri hôpital de 80m2, Fort de Bicêtre

      
Choisy-le-Roi
- Abri passif 252m2, 118 avenue de Villeneuve-Saint-Georges 
      
Fresnes
- 1 blockhaus, avenue du général Leclerc
- 7 blockhaus, Prison  
      
Champigny-sur-Marne
- 1 blockhaus, Les Glaisières
- 1 blockhaus FM 14m2, rue Alfred Grévier angle rue du tunnel 
      
Vanves
- 10 blockhaus FM, Fort de Vanves
- 1 blockhaus, Dock rue Larmeroux 
      
Sceaux
- 3 blockhaus, Lycée Marie Curie 
      
Clamart

119-1926_IMG.jpg

- 3 blockhaus 6,8m2, Orphelinat Saint-Philippe face au bois de Meudon 
      
Saint-Ouen
- 2 abris 100m2, 14 rue Saint-Pierre
- 2 blockhaus, 64 rue Saint-Pierre
- 5 blockhaus, 24 rue Ardanin
- 1 blockhaus, 2 rue Ardanin
- 1 blockhaus, 2 rue des Bateliers
- 5 blockhaus, 14 rue des Bateliers
- 1 abri, 14 rue des Bateliers
- 2 blockhaus, 25 rue des Bateliers
- 1 blockhaus, 26 rue des Bateliers
- Guerrite béton 2,4m2, 132 avenue Michelet
- 3 blockhaus, 1 rue François Présencé ste Esso
- 1 blockhaus, 166 boulevard Victor
- 1 blockhaus, Etablissements Alstom
- 1 blockhaus mitraillleuse 24m2, 48 rue Emile Cordon
- 2 blockhaus, 24 rue Hardouin sté Antar
- Abri 84m2, 24 rue Hardouin sté Antar
- 1 blockhaus, 132-1336 avenue Michelet
- 1 abri, 176 bd Victor Hugo sté SOMUA 
      
Lugny
- 1 blockhaus, face à l'aéroport
- 1 blockhaus, Village  
      
Courbevoie 
- 1 blockhaus FM à 3 creneaux, rue Paul Bert, usine GSP 
      
Vincennes
- 9 blockhaus, Fort, casernes et cartoucherie 
      
Maisons-Alfort 
- 4 blockhaus, Fort de Charenton 
      
Issy-les-Moulineaux
- Ancienne carrière, sol cimenté 8000m2, 139 à 143 avenue de Verdun
- Ancienne carrière, sol cimenté 12000m2, 113 avenue de Verdun
- Ancienne carrière, sol cimenté 600m2, 135-137 avenue de Verdun
- Ancienne carrière, sol cimenté 8000m2, 107 avenue de Verdun
- Ancienne carrière, sol cimenté 2600m2, 103 avenue de Verdun
- Ancienne carrière, sol cimenté 10000m2, 99 avenue de Verdun 
      
Vitry-sur-Seine
- Ancienne carrière, sol cimenté 15000m2, 169 avenue Rouget de L'Isle 
      
Malakoff
- Ancienne carrière, 750m2, 102 rue Etienne Dolet - 22 rue P.Vaillant Couturier 
      
Melun
- 1 blockhaus, près du pont
- 1 abri, près du pont
- 1 blockhaus, Gare   
 
Mantes-Gassicourt
- 1 blockhaus de 10m2, ligne SNCF km 58,060 
      
Département du Val d'Oise       
- Ancien PC de Rommel La Roche-Guyon Caves sous falaises http://www.chateaudelarocheguyon.fr/content/content1332.html

Département de L'eure
- Rampe de lancement de V1 Ecaquelon Les Grottes, la Prée, Bordure CGC 124
- Rampe de lancement de V1 Bosc-Bernard-Commin Les Haies bordure RN 13
- Rampe de lancement de V1 Bosc Roger La Bissonnière
- Rampe de lancement de V1 Boissy-le-Chatel Le Hamel
- Rampe de lancement de V1 Valletot Les Feuillets
- Rampe de lancement de V1 Routot Le Clos des Prés, Maison Roger
- Rampe de lancement de V1 Bosquet Le château d'Automne
- Rampe de lancement de V1 Bouquetot Saint-Paul
- Rampe de lancement de V1 Bosgouet Bourg Achard 
       
Département de L'Oise          
-  Usine d'assemblage de V1 Saint Leu d'Esserent http://www.titan06.free.fr/photos/60/v1/index.htm

Repost 0
Published by fortifs.org
commenter cet article
15 février 2008 5 15 /02 /février /2008 16:01

Enceinte urbaine :

 

-Porte de Landerneau (côté Brest)

-Porte Saint-Louis (1821)

-Porte du Conquet (côté Recouvrance)

-Fort du Montbarey

-Redoute de Keranroux

-Redoute de Questel-Bras (ou Guestel-Bras)

-Fort de Penfeld



Bibliographie :

 

-Brest au temps de l'Académie de Marine. Centre culturel de l'Abbaye de Daoulas.

Michel Le Bris et Alain Boulaire. 2001

-Cahiers du Centre d'Etudes d'histoire de la défense n°10. Jean-Yves Besselièvre.

-Les ouvrages extérieurs de Brest (1776-1784) : les prémices de la fortification détachée. Addim 1999

 

Repost 0
Published by fortifs.org
commenter cet article
15 février 2008 5 15 /02 /février /2008 15:58
 
Repost 0
Published by fortifs.org
commenter cet article
15 février 2008 5 15 /02 /février /2008 15:56
projetvalaze.jpg
Repost 0
Published by fortifs.org
commenter cet article
15 février 2008 5 15 /02 /février /2008 10:08

Le siège de Paris et l'écrasement de la Commune ont mis en évidence l'obsolescence des fortifications de Thiers. Déjà dès 1859 avec l'utilisation des tubes rayés (l'invention de l'Anglais Robbins remonte pourtant à 1742) puis des projectiles à forme cylindro-ogivale permettant l'augmentation de la puissance, de la portée et de la précision des projectiles, les fortifications bastionnées étaient manifestement obsolètes. La France à cette époque était, dans le domaine de l'artillerie, très en retard par rapport aux prussiens, l'exhibition d'un obusier de gros calibre à Paris lors de l'Exposition Universelle de 1867 avait fortement impressionné l'opinion publique, mais manifestement ni l'état major ni l'Empereur ne s'étaient émus des derniers progrès techniques puisque, jusqu'à la vieille de la tragédie de 1870, on construisait encore à Metz sous la direction de Seré de Rivières alors lieutenant-colonel des ouvrages comme le fort de Queuleu (1867) au tracé bastionné et au fossés battus par des échauguettes. L'artillerie française à l'exception de quelques pièces de marine était représentée par un parc d'antiquités, des canons de 4 et de 12 en bronze à chargement par la bouche, datant au mieux de la guerre du Mexique. Aux termes de l'armistice du 28 janvier et du traité de Francfort, la France est privée de sa frontière rhénane, le nouveau tracé séparant la France du Reich, environ 250 kilomètres entre Longwy et Belfort, est une brèche ouverte, un véritable couloir d'invasion vers Paris. Après l'écrasement de la Commune, la France est mise au banc des nations, et ne peut se préserver d'une possible invasion en trouvant de puissants alliés. La loi du 21 juillet 1872 porte la durée du service militaire à 5 ans. Le 28 juillet 1872 création d'un comité de défense présidé par de Cissey, ministre de la guerre. Le problème des fortifications est étudié par une sous-commission des places fortes, présidée par le maréchal Canrobert. Séré de Rivières déjà secrétaire du comité est aussi directeur du service du génie dans la sous-commission des places fortes. Dans ces hautes sphères militaires 2 conceptions s'opposent, le général Frossard (le vaincu de Forbach-Spicheren, 6 août 1870) est partisan de camps retranchés. Pour certains, la clef de voûte de la défense de Paris est la Ferté-sous-Jouarre (à côté de Meaux), pour d'autres comme le lieutenant-colonel Marchand c'est la forêt d'Argonne qui est le premier rempart de Paris. Seré de Rivières fraîchement nommé général après avoir fait condamner Bazaine, a l'idée d'une suite de forts, des places conçues pour être inexpugnables, disposant d'une très puissante artillerie, et interdisant le passage en croisant leurs feux. Ce sont les "rideaux défensifs", ou pour l'état major allemand la "barrière de fer". La stratègie consiste a laisser ouvert deux voies au milieu de ces "rideaux défensifs" où l'ennemi sera naturellement canalisé puis enfermé et exterminé. Il y aura 2 "rideaux défensifs" celui des"hauts de Meuse" et des "monts Faucille" entre Verdun et Toul et entre Epinal et Belfort, et les 2 voies ouvertes, les trouées de Stenay et de Charmes. 21 juin 1873 Séré de Rivière remet son rapport au comité de défense. La loi du 17 juillet 1874 lui offre une enveloppe de 700 000 millions de francs or pour la construction et l'armement de 166 forts, 43 petits ouvrages et plus de 250 batteries. Dans un projet global de fortification des frontières nord, est et maritimes, la défense de Paris se trouve renforcée par une nouvelle ceinture de forts. Le choix des emplacements est lié au relief, particulièrement sur les sites dominants d'où l'artillerie prussienne tirait sur Paris, ou au contrôle d'axes de circulation stratégiques, voies de chemin de fer et routes nationales. Plusieurs types de forts sont mis en chantier ; 1- Les forts d'arrêt qui stoppent la marche des armées ennemies 2- Les forts de rideau qui, par le croisement de leurs tirs, interdisent le passage aux armées ennemies. 3- Les dépôts de matériels, offrant un soutient logistique tant aux forts qu'aux troupes manœuvrants derrière le rideau défensif. Ces nouveaux forts sont partiellement enterrés, mais leur artillerie reste à découvert entre les créneaux de terre du rempart. Deux types de forts sont construits : Les forts à cavaliers, l'artillerie est postée sur la crête des remparts. Les forts à massif central, l'artillerie à longue portée est placée sur une butte surmontant les casernes, au centre du fort. Les structures du fort sont autant que possible cachées à la vue de l'assaillant, plus pour se dérober à son artillerie que par souci de camouflage, à une époque où les tirs d'artillerie à la poudre noire se repèrent de très loin. A peine ce gigantesque chantier terminé, l'artillerie faisait un progrès considérable avec l'apparition de la mélinite, de l'obus torpille et du schrapnel, rendant aussitôt obsolète cette ligne fortifiée. 1877-1881 mise au point du système d'artillerie du colonel Charles Ragon de Bange, du canon de 80 à 270 millimètres dits de "montagne", de "campagne", de "siège" et de "côte". 1884 invention de la poudre B sans fumée. 1885 invention par Eugène Turpin de la mélinite, augmentant dans un rapport de 1 à 25 les performances des explosifs. 11 août - 25 octobre 1886, essais d'obus à la mélinite sur le fort de la Malmaison (entre Soisson et Laon) 1897 fabrication du canon dit "de 75". Certains des forts les plus exposés du système de Rivières vont être modifiés. A certains sont adjoints une tourelle cuirassée en fonte dure (tourelle Mougin), les abris et casemates dits "à l'épreuve" présentant une voûte maçonnée et un remblai de 3 mètres cinquante de terre, sont recouverts d'une couche de sable et de béton, ce programme de modernisation sera conduit jusqu'à la première guerre mondiale. Les caponnières directement atteintes par les tirs obliques sont supprimées au profit de coffres de contrescarpe, l'escarpe elle-même trop offerte à l'artillerie d'assaut est supprimée au profit d'un simple remblai de terre (batterie de la Pointe et batterie de l'Yvette). 

Forts construits autour de Paris par Séré de Rivières

Fort de Cormeilles
Batterie A du Moulin de Risquetout
Batterie B de la Borne de Marbre
Batterie C de l'Etang
Batterie des Cotillons
Batterie D du Rond-Point
Batterie E du Château-Rouge
Redoute de Franconville
Fort de Montmorency
Fort de Domont
Batterie de Blémur
Fort de Montlignon
Fort d'Ecouen
Batterie des Sablons
Batterie du Moulin
Redoute de la Butte-Pinçon
Batterie A de Pierrefitte
Batterie de Stains
Fort de Stains
Fort de Vaujours
Batterie annexe Nord
Batterie annexe Sud
Fort de Chelles
Fort de Villiers
Fort de Sucy
Batterie de Limeil
Fort de Villeneuves-Saint-Georges
Fort de Châtillon
Coupure de Châtillon
Reduit de Verrières
Batterie de la Châtaigneraie
Batterie du Terrier
Batterie des Gâtines
Batterie d'Igny
Batterie de Bièvres
Fort de Palaiseau
Batterie de la Pointe
Batterie de l'Yvette
Fort de Villeras
Fort du Haut-Buc
Fort de Saint-Cyr
Batterie des Bouviers
Batterie de Bois-d'Arcy
Batterie de la Chapelle St-Jean
Ouvrage des Docks du Genie
Batterie de la porte du Desert
Batterie du Ravin de Bouviers
Batterie de la Station de Saint-Cyr
Fort du Trou d'Enfer
Batterie de Noisy-le-Roi
Batterie de l'Auberderie
Batterie du Champs de Mars
Batterie de Marly
Batterie des Reservoirs
Batterie des Arches

Les forts du Système Séré de Rivières des frontières Nord et Est

Boulogne-sur-Mer
-[Site officiel, de l'Association Fort de La Crèche (AFLC) http://www.fortdelacreche.asso.fr
Fort de la Tour d'Odre -Fort du mont de Couppe
Fort du Cap d'Alprecht (visites l'été) 

Calais
Batterie de Fort Lapin
Fort des Noires Mottes (projet sans suite)
Batterie de Coquelles (projet sans suite)
Fort de Nielles (projet sans suite) 

Dunkerque
Batterie de Mardyck 
Ouvrage Ouest (détruit en 1962)
Ouvrage de la Petite Synthe
Batterie de Zuydcoote
Fort des Dunes http://www.ot-dunkerque.fr/FichesHistoire/chateau_sable.html

Bergues
Fort de la Maison Blanche (projet sans suite)
Fort de Quaëdypre (projet sans suite)
Fort de Soex (projet sans suite)
Fort de Pitgam (projet sans suite) 
Fort Watten (projet sans suite)
 
Lille 
Ouvrage de Lompret 
Fort du Vert Galant 
Ouvrage de Wambrechies
Fort de Bondues
Fort de Triez (projet sans suite)
Ouvrage de l'Entrepot 
Fort de la Lionderie (projet sans suite)
Ouvrage de Haut Vinage
Ouvrage de Babylone
Fort de Mons
Ouvrage de Marchenelles
Ouvrage de la Croix de Vallers
Batterie du Camp Français
Ouvrage de la Joncère
Fort de Sainghin
Ouvrage d'Enchemont
Fort d'Ennetières (projet sans suite)
Ouvrage de Vendreville
Fort de Seclin
Ouvrage de Noyelles
Ouvrage de Houplin
Ouvrage du Moulin Neuf
Fort d'Englos
Fort de Premesques 

Entre Lille et Maubeuge

Fort de Maulde http://mauldeblockhaus.wifeo.com
Fort de Flines
Fort de Curgies 

Maubeuge

Ouvrage de Feignies
Ouvrage d'Heronfontaine
Fort des Samagnerts
Ouvrage de Bersillies
Ouvrage de la Salmagne
Ouvrage du Fognet (projet sans suite)
Fort de Boussois
Ouvrage de Rocq
Fort de Cerfontaine
Ouvrage de Ferrières
Fort du Bourdiau
Fort d'Hautmont
Ouvrage de Grevaux 

Places de deuxième ligne Reims, La Fere, Laon
 
Reims

Fort de Saint-Thierry
Réduit de Chenay
Batterie de Villiers-Franqueux (projet sans suite) 
Batterie de Loivre
Fort de Brimont
Batterie du Cran
Fort de Fresnes
Fort de Witry-lès-Reims
Batterie de Berru
Fort de Nogent l'Abessse
Fort de la Pompelle
Fort de Montbré
Fort de Mont Joli (projet sans suite)
Fort de Mutigny (projet sans suite)
Fort du Patis d'Ecueil (projet sans suite)
Fort de Vrigny (projet sans suite)
 
La Féré

Fort de Noureuil (projet sans suite)
Fort de Liez -Fort de Jussy (projet sans suite) 
Fort de Vendeuil -Fort de Mayot
Batterie de Renansart
Batterie de la Ferme Saint-Jean (projet sans suite)
Fort de Mont-de-Joie
Fort d'Amigny (projet sans suite)
Batterie d'Efferecourt (projet sans suite) 
Fort de Noureil (projet sans suite) 

Laon

Fort de Laniscourt 
Batterie de Classon
Batterie de Morlot
Batterie des Bruyères
Fort de Montberault
Fort de la Malmaison
Fort de Condé-sur-Aisne
 
Entre Maubeuge et Verdun
 
Fort d'Hirson
Fort des Ayrelles

Verdun

Fort des Ayvelles (Nord frontière Belge) http://assoc.wanadoo.fr/afa08/]
Fort de Belleville
Fort de Saint-Michel
Fort de Souville
Ouvrage de Froideterre
Ouvrage de Thiaumont
Fort de Douaumont
Ouvrage de lorient
Ouvrage d'Hardaumont
Fort de Vaux http://www.ifrance.com/vaux-histoire-d-un-fort-en-1916 
Ouvrage de la Laufée
Fort de Tavannes
Ouvrage d'Eix
Fort de Moulainville
Ouvrage du Manesel
Ouvrage de la Croix Brandier
Ouvrage de Déramé
Ouvrage de Chatilon
Ouvrage du Maubois
Ouvrage de Jaulny
Fort de Rozelier
Ouvrage des Réunis
Ouvrage de Saint-Symphorien
Fort d'Haudainville
Ouvrage de la Falouse
Fort de Dugny
Fort de Landrecourt http://www.chez.com/lacitadelle/page16.html
Ouvrage du Chapitre
Ouvrage de Baleycourt
Fort de Regret
Ouvrage de Fromereville
Fort des Sartelles
Fort de La Chaume
Fort du Chana
Poste de Germonville
Fort de Choisel 
Poste des Bruyères
Fort de Bois-Bourrus
Fort de Marre
Poste de Belle-Epine
Fort de Vacherauville
Ouvrage de Charny

Entre verdun et Toul

Fort de Génicourt http://www.chez.com/lacitadelle/page15.html
Fort de Troyon Tel. : 03 29 90 16 95 (Association "Ceux de Troyon") http://www.domiciel.com/troy/fort_fr.htm
Fort des Paroches
Fort du Camp des Romains
Fort de Liouville (se visite toute l'année, le 3e dimanche de chaque mois. Tel. : 03 29 91 16 33
Batterie de Saint-Agnant
Fort de Gironville
Fort de Jouy-les-Côtes http://www.chez.com/lacitadelle/page22.html

Toul

Fort de Saint-Michel http://www.chez.com/lacitadelle/page14.html
Fort d'Ecrouves
Ouvrage de Bois Bulletin
Ouvrage du Fayemont
Fort de Bruley http://fortification.abilor.fr
Fort de Trondes
Fort de Lucey http://fortification.abilor.fr
Ouvrage de la Cloche
Ouvrage de Bouvron
Ouvrage de Francheville
Ouvrage du Ropage
Ouvrage Ouest
Ouvrage du Champs des Boeufs
Ouvrage Est
Fort du Vieux Canton
Ouvrage du Mordant
Fort de Gondreville http://www.chez.com/lacitadelle/page13.html
Ouvrage du Haut des Champs
Ouvrage du Charmois
Ouvrage du Fays
Redoute de Dommartin http://fortification.abilor.fr
Redoute de Chaudeney
Fort de Villey-le-Sec http://villey-le-sec.com/fort/index.htm/
Fort du Chanot->http://fortification.abilor.fr 
Ouvrage du Chanot -Ouvrage de Bicoueley
Fort du Tillot http://fortification.abilor.fr/
Fort de Blenod -Ouvrage de Charmes
Fort de Domgermain http://fortification.abilor.fr/
Redoute de la Justice
 
Nancy

Fort de Bouxières (projet sans suite) 
Batterie de l'Eperon -Fort de Frouard
Fort de la Butte Sainte Genevièves (projet sans suite) 
Batterie du Pain de Sucre 
Camp retranché de la Rochette
Camp retranché du Grand Mont d'Amance
Camp retranché de Pulnay-Cercueil (projet sans suite)
Camp retranché de Rembetant -Batterie de Laneuveville 
Batterie de Ludres
Batterie de Houdemont
Batterie de Vandoeuvre
Batterie d'Amgeray 
Batterie de Malzey 
Batterie de Vaurot 

Entre Toul-Nancy et Epinal Trouée de Charmes

Fort de Pont-Saint-Vincent http://www.chez.com/lacitadelle/page21.html
Fort de Manonviller http://www.chez.com/franhaus
Fort de Pagny-la-Blanche-Côte
Fort de Bourlémont http://fortdebourlemont.free.fr

Epinal

Fort d'Uxegney 03 29 38 32 09, visites : 06 03 60 87 60 (M. Garnier) http://perso.wanadoo.fr/fort-uxegney/presentation.html
Redoute d'Uxegney Nord
Redoute d'Uxegney Sud
Fort de Bois l'abbé
Batterie de la Grande Haye
Ouvrage de la seurie
Fort de Dogneville
Ouvrage de Dogneville
Fort de Longchamp
Ouvrage de la Boucherante
Ouvrage de Deyvilliers
Redoute des Adelphes
Fort des Adelphes
Ouvrage de la Justice
Ouvrage de Beau Site
Fort de Razimont
Redoute de la Vairpaille
Ouvrage de Sainte Barbe
Redoute de la Racine de Cumay
Fort de la Mouche
Ouvrage du Bois d'Arches
Fort de Bambois
Redoute des Friches
Fort du Roulon
Redoute du Thieha
Redoute de la Grosse Poichotte
Redoutes de Renoubier
Fort de Girancourt
Redoute de Girancourt 
Ouvrage de Chaumoussey
Redoute de Bouzey 
Batterie de Sanchey
Redoute de Sanchey Nord

Entre Epinal et Belfort

Fort d'Arches http://www.chez.com/lacitadelle/page17.html
Fort de Ramiremont
Fort du Parmont
Fort du Rupt
Fort de Château Saint-Lambert
Fort du Ballon de Servance
Fort de Giromagny http://perso.wanadoo.fr/jerome.roffi/
Fort Dorsner http://perso.wanadoo.fr/jerome.roffi

Belfort

Citadelle de Belfort (1675) http://perso.club-internet.fr/esiblote/index1.htm
Fort du Salbert http://perso.club-internet.fr/esiblote/index27.htm 
Ouvrage Nord du Salbert
Ouvrage du Haut d'Evette
Ouvrage du Petit Salbert 
Ouvrage du Monceau
Ouvrage du Piton Lagace
Ouvrage du Mont-Rudolphe 
Fort Rapp http://fortrapp.free.fr
Ouvrage de l'Etang Neuf -Ouvrage de Denney
Fort de Bessoncourt 
Ouvrage du Rondot
Fort des Basses-Perches
Fort des Hautes-Perches
Reduit du Bossemont http://lpracht.free.fr/rdb.htm
Ouvrage de Chèvremont http://perso.club-internet.fr/esiblote/index1001.htm
Ouvrage des Trois Chênes
Ouvrage des Gros Bois
Fort de Vézelois (ou fort Ordener) http://perso.club-internet.fr/esiblote/index46.htm
Ouvrage de Meroux-Moval http://perso.club-internet.fr/esiblote/index6.htm
Ouvrage de Fougerais
Fort du Bois d'Oye
Ouvrage de la Verpillière
Ouvrage du Bois des Essarts
Ouvrage du Haut Bois
Ouvrage d'Herlcourt
Fort du Mont-Vaudois
Ouvrage du Bas du Mont -Ouvrage de la Côte d'Essert

Entre Belfort et Besançon

Fort de la Chaux
Fort du Mont-Bart http://membres.lycos.fr/montbavans/ASSOS.index.html
Fort du Lomont 
Batterie des Roches http://ville.pdr.free.fr/fort.htm
Batterie du Petit Lomont
Batterie de la Pointe des Roches
Batterie du Saussis

Besançon
Citadelle de Besançon (1678-1711) http://perso.club-internet.fr/esiblote/index67.htm
Fort des Trois Chalets (1820-1840) http://perso.club-internet.fr/esiblote/index14.htm
Fort de Chatillon
Batterie de la Fourche
Fort de Chailluz
Fort Benoît http://perso.club-internet.fr/esiblote/index1004.htm
Batterie des Epesses
Fort de Montfaucon http://perso.club-internet.fr/esiblote/index9.htm
Batterie du Trou au Loup
Fort des Buis -Fort de Fontaine
Batterie Rolland -Fort de Pugey 
Fort de Planoise http://perso.club-internet.fr/esiblote/index53.htm
Ouvrage du Bois
Batterie de Rosemont
Batterie aux Bois
Fort de Chaudanne http://perso.club-internet.fr/esiblote/index53.htm
Batterie de la Ferme de l'Hopital
Fort des Montbaucons
Fort des Justices
Batterie des Graviers Blancs
Ouvrage de Pouilley
Batterie du Calvaire 
Fort Bregille (1820-1832) http://perso.club-internet.fr/esiblote/index1004.htm
Fort de Beauregard (1830) http://perso.club-internet.fr/esiblote/index1004.htm

Langres

http://www.tourisme-langres.com/page.php?rub=visite&srub=fortifications&ssrub=&lg=fr
 Citadelle http://www.tourisme-langres.com/fic_bdd/contenu_fichier/1143468401_La_Citadelle_de_Langres.pdf
Fort de Saint-Menge http://www.tourisme-langres.com/fic_bdd/contenu_fichier/1143468182_Le_Fort_de_Saint_Menge.pdf
Ouvrage de Jorquenay
Ouvrage de Montvange
Ouvrage de la Montagne de Changey
Fort de Dampierre http://www.tourisme-langres.com/fic_bdd/contenu_fichier/1143468133_Le_Fort_de_Dampierre.pdf
Fort de Plesnoy http://www.tourisme-langres.com/fic_bdd/contenu_fichier/1143468229_Le_Fort_de_Plesnoy.pdf
Fort de Montlandon http://www.tourisme-langres.com/fic_bdd/contenu_fichier/1143468083_Le_Fort_de_Montlandon.pdf
Fort de Cognelot http://www.tourisme-langres.com/fic_bdd/contenu_fichier/1143468549_Le_Fort_du_Cognelot.pdf
Batterie du Pailly
Batterie du Mont
Ouvrage de la Croix d'Arles
Ouvrage de Champigny 
Fort de la Bonnelle http://www.tourisme-langres.com/fic_bdd/contenu_fichier/1143468109_Le_Fort_de_la_Bonnelle.pdf
Ouvrage du Fays
Ouvrage de Perrancey 
Fort de la Pointe de Diamant http://www.tourisme-langres.com/fic_bdd/contenu_fichier/1143468585_Le_Fort_de_la_Pointe_de_Diamant.pdf
Batterie d'Humes
Fort de Peigney http://www.tourisme-langres.com/fic_bdd/contenu_fichier/1143468155_Le_Fort_de_Peigney.pdf
Fort de Beauchemin (projet sans suite)

Dijon

Fort d'Hauteville
Fort Brulé
Batterie d'Asnières
Fort de Varois
Redoute de Saint-Appollinaire
Fort de Sennecey
Fort de Beauregard
Fort du Mont-Afrique
Fort de Chenove (projet sans suite) 
Fort de la Mottte-Giron
 
Lyon

Fort du Mont-Verdun
Batterie des Carrières
Batterie de Narcel
Batterie de monthou
Batterie de la Freta
Fort de Paillet 
Fort de Vancia
Batterie de Sathonay
Ouvrage de Neyron
Batterie de Sermenaz
Ouvrage de Decines
Fort de Meyzieu
Ouvrage d'Azieu (projet sans suite)
Fort de Genos
Batterie de Lessignas
Fort de Bron
Batterie de Parilly
Fort de Saint-Priest 
Fort de Corbas
Fort de Feyzin
Fort de Millery
Ouvrage de Champvillars
Fort de Montcorin 
Fort de Côte Lorette
Fort du Clos Roux (projet sans suite)
Fort de Bruissin
Fort de Chapoly

Grenoble

Fort du Saint-Eynard
Fort du Bourcet
Fort du Mûrier
Batterie Hautes
Batterie Basse
Fort des Quatre Seigneurs
Fort de Montavie
Fort de Comboire
Fort de Saint-Nizier (projet sans suite) 
Batterie des Enginières (projet sans suite) 
Batterie du Neron 
Ouvrage du Quichat 

Alberville

Batterie de l'Alpettaz
Fort de L'Estal
Batterie de Lançon
Batterie des Granges
Fort de Villard
Blockhaus de Laitelet 
Blockhaus des Têtes
Fort du Mont
Batterie de Conflans
Fort deTamié

Bourg-Saint-Maurice

Ouvrage de la Platte
Fort du Truc
Redoute Ruiné
Blochaus de la Plate
Batterie de Vulmis
Batterie du Courbaton
Fort du Larmont
Fort de Joux
Fort Saint-Antoine
Fort du Risoux
Fort des Rousses
Fort l'Ecluse 

Alpes

Fort du Barbonnet
Fort Suchet 
La Forca
Fort de Mille Fourches
Batterie de Plan Constant 
Batterie du Ventabren
Batterie de la Tête de Lavina
Batterie de l'Avellan
Batterie de Segra
Batterie de Testa Sana
Ouvrage de Mont-Ours
Batterie de Dameyne
Poste de Foissa
Batterie du Pic de Garuche

Grenoble

Fort du Saint Eynard
Fort du Bourcet 
Fort du Murier 
Fort des Quatre Seigneurs
Camp de Boisat
Fort de Montavie
Fort de Comboire

Mont-Cenis

Fort de la Turra
Fort de Ronce
Fort de Patacrreuse
Fort de Varicelle
Fort de Malamot

Chamousset

Fort d'Aiton
Batterie de Tête Noire
Batterie de Frepertuis
Fort de Mont Perché
Blockhaus et coupure du Crepa
Fort de Montgilbert
Batterie de Plachaux
Batterie de Rochebrune
Tête Lasse
Sainte Lucie

Vallée de la Maurienne

Fort du Télégraphe
http://www.savoie-patrimoine.com/patrimoine/par_type/pierres-fortes_de_savoie/maurienne/index.html
Fort de Sapey
Fort du Replaton
http://www.canton-de-modane.com/culture_et_patrimoine/index2.html

Briançon

Batterie du Chaberton
Fort de l'Olive
Fort de l'Enlon 
Ouvrage du Janus
Ligne du Gondran
Fort de l'Infernet 
Fort de la Croix de Bretagne
Fort de la Grande Maye 
Fort de la Laussette

Vallée de l'Ubaye

Batterie de Chaudon
Batterie de Col Bas
Batterie du Chatelard 
Fort de Tournoux
Ouvrages de Roche Lacroix 
Fortin de Cuguret
Batterie de Mallemort 
Fortin de Viraysse

Nice

Fort de Picciarvet
Fort du Mont chauve d'Aspremont 
Fort du Mont d'Aspremont
Fort du Mont Chauve de Tourrette
Fort de la Drète
Fort de la Revère
Forteresse du Mont Agel
Fort de la Tête de Chien
Batterie du Cap Ferrat
Batterie de Mont Boron
Batterie du Cimetière Russe

Toulon

Ouvrage du Gros Cerveau
Fort du Pipaudon
Batterie du Mont Caume
Fort de la Croix Farron
Batterie du Ban Pointu
Fort du Girardon
Fort du Coudan
Fort de la Colle Noire
Batterie de Carqueiranne
Fort de Six Fours 

Le général Séré de Rivières (1815-1895) biographie par Guy le Hallé http://www.histoire.org/19e/Personnages/sere_de_rivieres.htm
-[La ville de Meaux et les manoeuvres de forteresse de Septembre 1894 http://felixjld.club.fr/histomeaux/gdman.html

Repost 0
Published by fortifs.org - dans Séré de Rivières
commenter cet article
15 février 2008 5 15 /02 /février /2008 09:51

Ouvrages britaniques

Murray Battery
Royal Battery
Wellington Battery
West Point Battery
Edger's Bunggalow
Kellett's Island
Kowloon East I Battery 1860
Kowloon West I Battery
Kowloon West II Battery 1880
Kowloon Dock Battery 1880
Shing Mun Redoubt
Stonecutters Central Battery
Stonecutters East Battery 1880
Stonecutters Southshore Battery
Stonecutters West Battery
North Point Battery 1880
Belcher's Battery
Upper Belcher's Battery
Lower Belcher's Battery 1880
Lyemun Headland
Lyemun West Battery
Lyemun Central Battery
Lyemun Reverse Battery
Lyemun Redoubt (Lei Yue Mun Fort)
Lyemun Q.F.Battery
Fly Point Battery
Victoria Battery
Kowloon East II Battery
Sai Wan Redoubt
Sai Wan Battery
Devil's Peak
Pottinger Battery 1900
Gough Battery 1900
Devil's Peak Redoubt 1901
Paksha Wan Battery 1903
Lyemun Howitter Battery 1904
Illiot Battery 1900 
Pinewood Battery 1900 
Mont Davis Battery 1912 
Western fire command HQ 
Victoria Peak Battery 1911
Albion Battery 1904
Lenturion Battery 1904
Wong Nei Chung Howitzer Battery 1899
Jubilee Battery 1830
Dhung Am Kok Battery 1830 -Bokhara Battery 1835
Collinson Battery 1835 -Stanley Battery 1837
Aberdeen Battery 
Bluff Head Battery 
Cape d'Abuilar Battery
Gin Drinkers line (ligne de fortifications de campagne)

Ouvrages japonais

grotteHK.jpg

Grottes de Kamikazes, île de Lamma

Vestiges Ming

Tung Chung Fort (Lantau Island)
voir aussi ce site 
http://sunzi1.lib.hku.hk/hkjo/view/44/4400446.pdf
Tung Chung Battery 
Fan Lau Fort
Vestiges de l'enceinte de Lo Wai
Vestiges de la porte sud de l'enceinte de Kowloon
Vestiges de l'enceinte de Kowloon 
Vestiges de l'enceinte de Kun Lung Wai

Repost 0
Published by fortifs.org
commenter cet article
15 février 2008 5 15 /02 /février /2008 09:46

Mise en garde de l'Ambassade de France en Chine
Recommandations aux aventuriers
"En ces derniers jours de beau temps, vous êtres nombreux à partir pour d'ultimes randonnées autour de Pékin, en particulier sur la Grande Muraille. Si vous sortez des sentiers battus, sachez que les paysans exploitant les terres aux abords de la muraille sont autorisés à percevoir une taxe de passage. Réagissez avec calme si en traversant un terrain vous êtes interpellé par un habitant vous réclamant un RMB ou deux ; il peut arriver que pour deux RMB, les paysans se sachant dans leur bon droit en viennent aux mains. Dans ce cas, la police donnera raison au propriétaire des lieux, et le droit de passage sera alourdi. Mieux vaut donc payer les deux RMB et passer tranquillement son chemin." 

Pli d'information de l'Ambassade de France en Chine, numéro 193 octobre 2005. 

Voilà le genre de recommandations que l'ambassade de France en Chine a dû faire en 2005 après l'agression de touristes français par des paysans chinois. L'un des touristes a été rappatrié après avoir reçu un coup de pioche sur la tête. Aucun des paysans chinois n'a été inquiêté, l'étranger dans ces contrées ayant toujours tort ,la justice chinoise étant largement imprévisible.

Repost 0
Published by fortifs.org
commenter cet article